Quand les profs ne savent plus écrire

Posted by J-P in Généralités | Tagged | 2 Comments

Je lisais le journal ce matin et je me suis étouffé dans mes céréales. J’ai eu le goût de lancer mon bol de céréales dans la vitre de ma porte patio!! Mais je respecte trop ma porte patio.

Heye les adultes, c’est pu drôle là. Grouillez-vous donc le cul!

Vous avez remarqué que je ne rate pas une occasion de parler de notre système d’éducation qui est en décrépitude. Encore aujourd’hui, je signale un article désolant paru dans La Presse Des questions à posés, si vous auriez des réponses. L’éducation est si importante pour notre avenir et celui de notre société qu’il faut absolument que ça change comme disait la ministre de l’éducation.

Une mère rapporte un exemple de demande de devoir qu’un professeur a remis à sa fille. Le texte est truffé de fautes. Allez blâmer l’élève qui ne saura pas écrire avec des demandes provenant de professeurs majeurs et vaccinés. Des imbéciles et incompétents de la sorte.

Mme Cournoyer a fait parvenir à La Presse la copie d’un des devoirs remis à sa fille. Dans le cadre du cours Éducation choix de carrière, Martine devait interviewer une personne qui exerce un métier intéressant à ses yeux.

D’abord, les neufs questions à « posés « (sic) contiennent une quinzaine de fautes d’orthographe, de grammaire ou d’accords. « Où avez-vous travaillez», « Si vous auriez des questions à me donner «, ou encore « Es-ce qui ses traits de personnalités (…) ».

D’autres phrases ne se tiennent pas debout. « Quelles expériences de vie démontrent le fil conducteur qui vous a mené à votre métier actuel ? »

Pour Mme Cournoyer, il est inconcevable qu’un professeur remette des documents avec des fautes aux élèves. Surtout à Jean-Eudes, où les enseignants peuvent faire appel à une animatrice pédagogique pour réviser leurs documents. « Cette année seulement, mon enfant a au moins 3 professeurs qui ne savent pas écrire. C’était pareil l’an passé et l’année d’avant », déplore-t-elle.

Ce n’est pas décourageant? Moi, je dis que c’est complètement honteux. Voyez ce chef-d’oeuvre qui suit. Heye les adultes, grouillez-vous donc le cul!

2 Responses to Quand les profs ne savent plus écrire

  1. Suzanne Lavoie says:

    Comment pouvons-nous ”enseigner” une langue et ensuite la ”défendre”, quand on ne sait même pas la parler?

    C’est ce que je pense et dis depuis plusieurs années. Lors de mes nombreuses visites scolaires demandées autrefois dans l’exercice de ma profession, je déplorais la mauvaise quelité de la langue parlée et écrite chez les professeurs (niveaux primaire et secondaire). Celà me frappait davantage alors que notre mère savait si bien parler son français et nous l’enseigner…

  2. claude-sophie says:

    Déplorable … je suis ancienne prof de 6e année et mes élèves écrivaient mieux que ça … ! J’en suis une, qui, sans prétention, écris sans faute. Et, ce, depuis que je suis petite. C’est inné ? Les études ? Je ne saurais dire mais j’ai choisi mon métier : j’étais très exigeante pour la langue écrite et parlée avec mes élèves. J’ai un radar pour les fautes d’orthographe, j’en suis fatiguante … 🙂

    Mais, lire un article de la sorte m’insulte car on met tous les enseignants dans le même panier.

    Que dire quand à la commission scolaire où j’ai travaillé n’acceptait qu’une enseignante sur trois après une entrevue ? Ça, seulement après avoir réussi aux examens de français très difficiles ??? Une réponse … : il y a eu ”relâche” puisqu’il manque d’enseignants au Qc. Le processus de sélection était très sévère il y a 10 ans … mais je sais qu’aujourd’hui, il y a des gens dans les classes qui n’ont pas de formation en enseignement. Une autre insulte pour mes études.

    C’est triste pour l’avenir des enfants d’aujourd’hui, car ils n’auront pas tous, comme les miens, une ex-enseignante comme maman !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *