La naissance de ma fille Myriam

Posted by J-P in Généralités, Myriam | 2 Comments

Maman Hélène était résolument décidée à pousser durant l’accouchement, tellement que les infirmières lui ont dit de ralentir ses poussées. Le docteur n’était pas encore arrivé à l’hôpital. Puis c’est arrivé. Maman a donné sa dernière poussée à 22h50 le 31 décembre. Elle a fait rire les infirmières en disant qu’elle avait des mois de motivation dernière cette ultime poussée-là! La petite Myriam de 3.6kg et mesurant 51 cm est née.

Je me rappellerai toujours du moment où j’ai vu apparaitre la petite tête de notre fille. C’était pour vrai, notre fille venait au monde! Mon coeur battait fort. Quant à Hélèlne, elle a été profondément émue en voyant pour la première fois le petit visage de Myriam lorsque les infirmières lui ont déposé la petite sur son ventre. Elle raconte que cet instant valait toutes les souffrances de l’accouchement et était une révélation.

La santé de la maman a récupéré depuis, parce qu’elle a eu des gros hauts et des gros bas de pression sanguine avant, pendant et après l’accouchement. Elle nous a donné des peurs blanches et bleues, au personnel de l’hôpital et à moi. Une autre chose que je n’oublierai pas, mais que je suis heureux d’avoir loin derrière moi. Le moral d’Hélène était toujours bon, puis nous étions là pour veiller sur elle. Maman avait l’air un peu pâlot comme vous pouvez le voir sur les photos et a eu besoin mardi passé de quelques culots de sang pour se relever de son anémie.

Nous sommes à la maison depuis mercredi. La première nuit a été assez mouvementée puisque la petite ne voulait pas s’endormir dans son lit. Nous devions la bercer et la prendre constamment sur nous sans pouvoir identifier pourquoi elle ne pouvait s’endormir dans son lit. Puis, Hélène a découvert durant sa deuxième nuit à la maison que la cause du problème était en fait le besoin de sécurité de Myriam. Elle est restée pendant une heure assise à côté du lit de la petite pour la sécuriser en la touchant, en la regardant et en lui parlant doucement. Myriam s’est enfin endormie. Tous ses besoins physiques étaient bien comblés auparavant, mais il lui manquait cette touche de sécurité. Ainsi, papa, maman et la petite pouvaient se reposer et avoir quelques heures de sommeil paisible.

Nous avons donc déjà reçu notre première leçon de notre fille. Elle nous a enseigné qu’elle avait besoin d’être rassurée de cette façon pour se calmer et dormir toute seule. Nous ne savions pas quoi faire la veille, mais Hélène et Myriam y sont parvenues. Papa est bien fier des deux femmes de la maison. Je vous aime fort mes trésors.

2 Responses to La naissance de ma fille Myriam

  1. Suzanne Lavoie says:

    Chers Hélène et J.Pierre,
    Cette Myriam est si belle et si sage, qu’elle était la ”coqueluche” des infirmières de la pouponnière. La grand’mère Lavoie est d’accord avec elles! Merci pour ce cadeau extraordinaire!

  2. Gisèle Filion says:

    Bonsoir les nouveaux parents… ou dois-je dire déjà les parents avec expérience? qui ont l’air bien heueux, même si maman Hélène est encore pâle… Myriam comme il se doit filer le parfait bonheur. Et c’est bien ainsi. Reposez-vous un peu, sa vie commence… et vos émotions aussi.
    Encore une caresse à vous trois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *