Mario sait parler aux gens

Leave a comment

J’écoutais Mario Dumont répondre aux questions du public hier soir à l’émission “Madame, monsieur” de Claude Charron. Très à l’aise et excellent communicateur, il m’a impressionné par sa performance tant au niveau de la forme que du contenu. Dumont est un communicateur hors pair qui dit des choses pas bêtes du tout. Il sait mieux “connecter” avec la population et ceci est à son avantage dans la présente campagne, tout en expliquant sa montée fulgurante.

À mon avis, il a supplanté les chefs Charest et Boisclair qui ont fait leur acte de présence à l’émission dans les dernières semaines. De plus, les questions des gens du public étaient directes et non complaisantes et valaient autant sinon plus que bien des questions de journalistes. Non, Mario ne l’a pas eu facile, mais il a bien tiré son épingle du jeu. Il a l’étoffe d’un Premier Ministre et s’il réussi à gagner l’opposition officielle, il pourrait être au pouvoir un jour.

Dumont a parlé de la santé et dit que la possibilité d’élaborer un système privé pourrait solutionner les problèmes de médecins qui sont limités dans leur pratique ou leur temps opératoire. Par exemple, un chirurgien qui a étudié de longues années et qui se fait limiter son temps opératoire est une aberration selon lui. Il faut rebâtir le système de santé que les gouvernements précédents n’ont pas réussi à faire. Mon père qui était chirurgien aurait approuvé ses propos. Au lieu d’avoir un quota maximum d’actes médicaux, il propose de prendre le problème à l’inverse et d’avoir un quota de minimum de travail pour un médecin dans le secteur public pour favoriser l’accessibilité aux soins de santé pour tous les citoyens. Il relève le fait qu’il n’est pas efficace de se présenter à l’urgence dans les hôpitaux et de les engorger pour des consultations qui pourraient se faire autrement et plus rapidement avec un nouveau système plus axé sur la synergie d’un système public avec un système privé.

Dumont comprend la réalité des familles. Il a des idées rafraichissantes. C’est le seul chef de parti qui dit qu’il veut revoir comment les personnes âgées sont traitées au Québec dès le début de son mandat. Je trouve cela brillant comparativement aux propos de Charest et Boisclair.

Pour les prisonniers récidivistes qui se font donner un pardon automatique après dix condamnations, il veut modifier cette pratique car elle n’a tout simplement pas de sens. En effet, il n’est pas logique de constamment libérer les gens à répétition lorsqu’il y a un manque évident de bonne volonté.

Il propose de remettre les assistés sociaux qui sont aptes à travailler au travail et de bonifier les prestations de gens qui n’ont pas les capacités de travailler.

Il s’est fait mitraillé sur la profondeur de ses candidats et s’il aurait de la difficulté à se bâtir un cabinet de ministres avec des gens compétents. Il a rappelé ce qui était arrivé en 1976, alors que plusieurs inconnus sont tombés dans le paysage politique. Puis, il a souligné que sa formation comptait plusieurs gens d’affaires qui ont déjà géré des entreprises et de la main d’oeuvre. Il n’est pas inquiet de ce côté.

Mario Dumont propose des changements pour corriger les bulletins scolaires. “Septembre 2007, ce sera réglé”. Contrairement aux autres chefs, il ne tergiverse pas et ne complique pas inutilement les enjeux. Après tout, on ne veut pas envoyer une fusée en l’air, il s’agit de s’assurer que les parents comprennent les succès et les difficultés de leurs enfants pour pouvoir les aider dans leur cheminement scolaire. Il sait personnellement de quoi il parle puisqu’il a trois enfants.

Bref, Dumont propose des changements sains pour revoir ce qui ne fonctionne pas dans les politiques des “vieux” partis qui ne semblent pas vouloir revoir les enjeux de notre société en profondeur. Les gens sont lassés de mal se faire administrer au Québec dans des domaines critiques comme la santé et l’éducation. Mario se présente comme quelqu’un qui a des alternatives solides à leur proposer. Pas des mots en l’air, mais des actions concrètes, parole de fils d’agriculteur!

Tout ceci pour dire que Dumont est le chef de parti qui sait le mieux parler aux gens et répondre au peuple qui en a ras-le-bol de mal se faire administrer. Les citoyens surtaxés du Québec qui envoient des poches d’argent en impôts à Québec commencent à en avoir assez de voir leur argent dilapidé par les administrateurs publics qui ne parviennent pas, par exemple, à régler les problèmes de santé de d’éducation. Fini le niaisage! Je revois le travailleur d’usine, fatigué d’enrichir les grosses compagnies au détriment de sa situation personnelle, qui a passé un savon à Jean Charest cette semaine. Il y a beaucoup de gens comme ce travailleur qui se sentent floués par les partis qui ont été au pouvoir durant les dernières années. Dumont sait répondre à leurs préoccupations.

L”échiquier politique sera transformé le 26 mars. Un vent de petite révolution souffle sur le Québec. Comme Claude Castonguay, je crois que ce serait bon que l’ADQ puisse obtenir le statut d’opposition officielle, à défaut de gagner les élections.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *