Manuscrit sur la trahison de Judas

Posted by J-P in Généralités, Science | 2 Comments

Un document datant d’il y a 1630 ans et qui a été découvert en Égypte dans un codex se révèle être nulle autre que la version des évangiles de Judas Iscariote selon une enquête du magazine américain « National Geographic ».

Le manuscrit en papyrus, rédigé en copte, a été découvert dans le désert égyptien dans les années 1970, authentifié, examiné et traduit. 

The Gospel of Judas gives a different view of the relationship between Jesus and Judas, offering new insights into the disciple who betrayed Jesus. Unlike the accounts in the canonical Gospels of Matthew, Mark, Luke, and John, in which Judas is portrayed as a reviled traitor, this newly discovered Gospel portrays Judas as acting at Jesus’ request when he hands Jesus over to the authorities.  (National Geographic)

Contrairement aux quatre évangiles de la Bible, il est écrit dans ce texte que Jésus aurait demandé à Judas de le livrer pour l’aider à se débarrasser de son corps terrestre.  Ce qui ferait de Judas un traître « sur demande ».   Dans le passage clé du texte, Jésus dit à Judas: “Tu les dépasseras tous. Tu sacrifieras l’homme qui m’a revêtu”.

Cette histoire est bien intéressante en soi, mais elle représente plus pour moi que ce qu’elle raconte.  Je m’explique.  Il est fascinant de prendre conscience qu’il y a constamment des recherches et découvertes non seulement en sciences pures, mais aussi en archéologie, en théologie et en sciences humaines.  Que ce soit des découvertes récentes sur l’état des premières millisecondes de notre Univers après le Big Bang, ou des textes qui refont surface après 2000 ans, il y a des hommes AUJOURD’HUI qui ont les moyens et la capacité de les analyser et d’en tirer des conclusions étonnantes sur nos origines matérielles ou spirituelles.  Souvent, l’homme est bête et barbare (on pense à Bush, évidemment…), mais il lui arrive aussi d’être assez phénoménal!  Nos amis français diraient : « nous sommes complètement soufflés et ébahis par tout ceci» et les anglais : « we are totally flabbergasted by such discoveries!».

Quant à l’histoire du manuscrit de Judas, il n’en demeure pas moins que Judas restera le traître qui a fini par livrer Jésus.  Par contre, ces éléments nouveaux offrent matière à analyse et à poursuivre d’autres recherches.  Messieurs les théologiens, vous avez du nouveau matériel à décoder et la balle est dans votre camp.  Gentlemen, back to the drawing board!

2 Responses to Manuscrit sur la trahison de Judas

  1. Suzanne Lavoie says:

    Ce manuscrit sur la ”Trahison de Judas” me laisse perplexe…
    Comme l’Evêque de Lyon vers 180, je vois là une histoire fictive!
    Je me demande ce qu’en pense Gilles…

  2. Chère Suzanne, il semble que la réalité dépasse souvent la fiction. La science a authentifié le texte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *