L’oeil de la photographe

Posted by J-P in Photographie | 1 Comment


Fillette dans un mariage russe. Photographie: Suzanne Lavoie.

Mon père est celui qui m’a inspiré en photographie dès mon jeune âge. Au fil des années et de ses voyages, il avait, lui aussi, développé une passion pour créer des images inusitées. Puis ma mère s’est initiée à la photo depuis sa retraite et, comme on le voit dans plusieurs cas, l’élève a finalement dépassé ses maîtres. Là où beaucoup de photographes travaillent avec patience a développer leur art, il y a des individus comme Suzanne dont le talent les démarque nettement et dont la progression fulgurante leur permet d’atteindre les sommets de l’art.

En effet, Suzanne a l’art de photographier les gens pour figer leurs émotions. Comme dans cette photographie prise en Russie, l’émerveillement de la petite fille, qui porte distraitement la main à son bouquet de roses, est palpable. La fillette est au coeur du va-et-vient des invités et l’image nous transporte avec elle. Le génie du cadrage est finement étudié en dévoilant uniquement le corps de la dame en robe rose à la droite de l’image. L’originalité et la mise en scène des personnages dans cette scène vivante font le succès de cette oeuvre. Il faut un maître de l’instantané tel le photographe français Henri Cartier-Bresson pour réussir des tableaux de la sorte.

Tous les photographes n’ont pas la maîtrise de l’instantané pour créer de pareilles photographies. Mais ce qu’il faut retenir lorsque vous tenter de photographier une scène est d’oublier en partie ce que vous faites. Vous gagneriez à tenter de FAIRE une image et non pas uniquement d’en PRENDRE une. C’est ainsi que vous pourrez aspirer à vous rapprocher de réussites comme celles de ces oeuvres hors du commun de Suzanne.

Quelques autres oeuvres de la photographe:


La photographe au kilomètre zéro en face du Kremlin.

One Response to L’oeil de la photographe

  1. Gilles Langevin says:

    Quand un maître a parlé, on ne peut être que de son avis. La photographe-experte ne parvient-elle pas, en fixant notre attention sur la jeune fille au bouquet de roses, à faire émerger un bien précieux souvenir en nos mémoires?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *