L’exposition Intrus/Intruders

Tagged , | 1 Comment

Le journaliste québécois Patrick White, couvrant la scène culturelle au Québec et ailleurs traite de l’exposition Intrus/Intruders qui a lieu actuellement au Musée national des beaux-arts du Québec. L’article est ici.

Le Musée national des beaux-arts du Québec présente l’exposition d’art actuel Intrus/Intrude. Considérée comme le premier projet d’envergure de ce genre au Canada, l’exposition vise à introduire des œuvres récentes de 24 artistes du Québec dans les sept salles consacrées à la collection permanente du Musée (Québec, l’art d’une capitale coloniale / Tradition et modernité au Québec / Figuration et abstraction au Québec, 1940-1960 / Riopelle / Pellan / La collection d’art inuit Brousseau / « Je me souviens ». Quand l’art imagine l’histoire).

Appartenant à différentes disciplines, les œuvres introduites sont associées à un objet ancien, à un corpus d’œuvres historiques, à un propos ou encore à un élément du design. Dans chacune des salles d’exposition, elles génèrent une réflexion d’ensemble, singulière et différenciée qui est soutenue par des textes thématiques. La majorité de ces œuvres appartiennent à des créateurs ou à des collectionneurs, d’autres ont été puisées à même la collection permanente et la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée, et certaines autres furent créées ou adaptées spécialement pour l’occasion.

… « L’œuvre d’art actuel entre sans difficulté en dialogue avec les propositions conceptuelles et plastiques qui l’ont précédée. C’est ce rapprochement qui nous intéresse ici, et nous en avons fait le principal défi de l’exposition Intrus/Intruders. Nous avons misé sur la capacité des œuvres récentes à entrer en relation avec l’art historique. Elles créent alors leur propre ancrage dans l’histoire et soulignent ce qui ne serait pas exclusif à d’autres époques. » – Mélanie Boucher

Le catalogue
Abondamment illustré, le catalogue de l’exposition proposera au lecteur une véritable expérience de visite grâce à une couverture photographique mettant en valeur les nombreux dialogues entre les « intrus » et les œuvres des salles permanentes. Cette section est rythmée par de courts textes sur les salles permanentes, signés par le conservateur responsable, et par des textes de la commissaire sur chacune des thématiques développées dans les salles. Des essais de Line Ouellet, directrice du projet, de Mélanie Boucher, commissaire, ainsi qu’un texte d’analyse d’Yves Bergeron et de Raymond Montpetit sur l’évaluation de l’ensemble du projet complètent la publication. Un CD inséré dans la couverture rendra disponibles toutes les données de l’évaluation réalisée auprès des organisateurs, du public et de la presse. La publication sera disponible à la fin du mois de juin à la Boutique du Musée et dans de nombreuses librairies au coût de 34,95 $.

One Response to L’exposition Intrus/Intruders

  1. Suzanne Lavoie says:

    Tu nous prépares très bien à cette exposition ”INTRUS”. J’ai hâte de constater cette capacité à relier le présent au passé en ce qui concerne les oeuvres d’art. Nos artistes québécois sont capables, je crois, de grande imagination en ce domaine…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *