Les contradictions de Détroit

Posted by J-P in Photographie, Voyage | 2 Comments

Nous connaissons tous les différences entre les riches et les pauvres, une réalité universelle. Mais il faut aller à Détroit pour expérimenter le choc des classes et des différences raciales. La pauvreté absolue de la majorité noire de la ville qui décline et la richesse effrontée des blancs riches à craquer dans la banlieu de Détroit, celle d’Henry Ford, Grosse Pointe Farms.

Une petite distance de quelques kilomètres sépare ces deux mondes qui ont très peu en commun. Le paradis douillet des riches qui vivent dans des mansions au luxe inoui et la misère toute nue des pauvres de Détroit réfugiés dans leurs taudis. Il faut du temps pour absorber toutes ces contradictions, si vous êtes comme moi un spectateur parachuté dans ce monde étonnant. Rien de mieux que quelques images pour évoquer cette réalité brutale.


La maison de pauvres noirs, fenêtres cassées, ouvertures placardées.


Un mendiant de Détroit


La richesse démesurée des blancs à Grosse Pointe Farms…

2 Responses to Les contradictions de Détroit

  1. Langevin, Gilles says:

    Ta description de Détroit – en texte et en photo – est magnifique. Le contraste des deux villes sur un même territoire est une grande réussite; cet écart, qui dépasse nos prévisions, surprendra et touchera bien des lecteurs et des spectateurs. J’ai bien hâte de voir l’ensemble du reportage. Un succès assuré.

  2. Lavoie Suzanne says:

    Quelle réalité ”assommante” que ce contraste dans cette grande ville américaine de Détroit! Ce déclin de ”l’Empire” américain dans cette région nous invite à de sérieuses réflexions…
    Félicitations pour ton récit et tes photos!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *