Les 36 cordes sensibles des québécois

Posted by J-P in Généralités | 2 Comments

Je serais bien curieux de lire le livre du pionnier québécois de la publicité, Jacques Bouchard, qui vient de s’éteindre récemment. Il parait en effet que l’ouvrage les 36 cordes sensibles des québécois, écrit il y a une trentaine d’années, avait visé juste dans son analyse et que la plupart de ces cordes ou traits caractéristiques des québécois continuent à vibrer encore aujourd’hui.  Les racines d’un peuple sont tenaces.  C’est donc sans doute une lecture pertinente pour tous les candidats à l’immigration au Québec.

J’ai vu que l’ouvrage a déjà été disponible sur internet, selon certains liens pointant vers la version numérique du texte, mais malheureusement les liens ne sont plus valides et je ne le trouve pas.

Malgré tout, voici les 36 cordes que j’ai dénichées sur le web en attendant de mettre la main sur le texte complet.  Il est très intéressant de voir le parallèle entre chaque corde et sa racine correspondante, venant des six racines desquelles la majorité québécoise tirait sa spécificité: terrienne, minoritaire, nord-américaine, catholique, latine et française. 

1 – Bon sens (racine terrienne)
2 – Amour de la nature (racine terrienne)
3 – Simplicité (racine terrienne)

4 – La fidélité au patrimoine (racine terrienne)
5 – Finasserie (racine terrienne
noter la référence à la Normandie)
6 – Habileté manuelle (racine terrienne
ex., le “Hi-Tech” québécois)

7 – Complexe d’infériorité (racine minoritaire)
8 – Bas de laine (racine minoritaire)
9 – Envie (racine minoritaire)
10 – Étroitesse d’esprit (racine minoritaire)
11 – Matriarcat (racine minoritaire)
12 – Commérage (racine minoritaire
vous seriez surpris de savoir ce que les gens savent sur vous, même et surtout si c’est de l’invention pure et simple)
13 – La super-consommation (racine nord-américaine)
14 – La recherche du confort (racine nord-américaine)

15- Le goût bizarre (racine nord-américaine)
16 – La solidarité continentale (racine nord-américaine)

17 – Le sens de la publicité (racine nord-américaine)
18 – Les nationalismes (racine nord-américaine
en lègère perte de vitesse depuis qu’elle menace No 14)
19 – L’anti-mercantilisme (racine catholique: en perte de vitesse également pour la même raison, voir aussi la remise à la mode du capitalisme dans les principaux médias)
20 – Le mysticisme (racine catholique: les sectes, Raël, Bouddha et le féminisme ayant remplacé la religion catholique)
21 – L’esprit moutonnier (racine catholique)
22 – Le fatalisme (racine catholique)

23 – Le conservatisme (racine catholique)
24 – La xénophobie (racine catholique: intéréssante analyse de J. Bouchard)
25 – La joie de vivre (racine latine)
26 – L’amour des enfants (racine latine)
27 – Le besoin de paraître (racine latine)
28 – Le talent artistique (racine latine)
29 – La sentimentalité (racine latine)
30 – L’instinctivité (racine latine)
31 – Le chauvinisme (racine française)
32 – Le cartésianisme: (racine française)

33 – L’individualisme (racine française)

34 – La sensualité (racine française)
35 – La vantardise (racine française)
36 – Le manque de sens pratique (racine française)

Un texte de Jean Dion, paru dans Le Devoir en 1997, mentionne qu’il restait environ 21 cordes sensibles toujours bien ancrées dans les mentalités. Extrait du texte:

Ainsi, sur une période de vingt-cinq ans, les Québécois auraient perdu une dizaine de leurs attributs fondamentaux: la simplicité, notamment en raison de l’urbanisation et de l’instruction; le complexe d’infériorité, enseveli sous le sentiment de former une majorité; la mentalité du bas de laine, qui a fait place à un endettement galopant; l’étroitesse d’esprit, transformée en permissivité et en tolérance; le commérage, disparu au profit de l’individualisme – et des nouvelles technologies? -; le goût bizarre, ou le kitsch désormais canalisé par La Petite Vie; l’antimercantilisme, passé de mode à l’ère de la mondialisation et du capitalisme triomphant; le mysticisme, mis au rancart par un sain scepticisme et la «privatisation» de la religion; l’esprit moutonnier (voir individualisme); et le manque de sens pratique.

A l’inverse, le gros bon sens, la joie de vivre, le fatalisme, la sensualité, le vantardisme, l’instinctivité, le matriarcat, la finasserie, parmi d’autres, resteraient bien vivants. Ce qui permettrait de déduire que les racines minoritaire et catholique ont le plus écopé de l’ère post-Révolution tranquille, pendant que la racine terrienne, elle, s’en est pas trop mal tirée… contre toute attente.

«On s’éloigne d’une société agricole et on se “banlieusarde.» En 1997, 67% préfèrent la campagne, alors que 33% aiment mieux la ville», notait Jean-Marc Léger.

Que valent ces assertions? M. Samson précise que, dans la majorité des cas, elles sont fondées sur des données obtenues lors de sondages; dans les autres, elles relèvent plutôt d’une observation générale de la société et de «l’opinion d’un sondeur» aguerri. Elles ne sont pas, du moins pas toutes, vraiment scientifiques, a-t-il reconnu hier.

L’une, en tout cas, ne fait pas l’unanimité: la xénophobie (racine catholique) serait ainsi toujours présente. Les Québécois sont moins de 10% à dire qu’ils sont racistes mais, dans un sondage, différents comportements racistes ont été testés et le taux est passé à 60%.

2 Responses to Les 36 cordes sensibles des québécois

  1. Great article. I will be dealing with many of these issues as well..

    Look into my web page: internet marketing

  2. Anonymous says:

    グッチ スーパーコピー非常に優美かつ独特で、ずっと優雅な姿で潮流の最高峰に立って、流行に引率して 豪華スーパーコピーブランドお楽しみください!弊社は個性あふれるブランドコピー、すばらしい デザインと高品質を兼ね備えるスーパーコピーバッグ、優雅の魅力があるのスーパーコピー財布など人気商品が続々入荷! http://www.wtobrand.com/hec1.html

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *