L’élève Harper est en train de couler

4 Comments

Laurent Laplante a consacré sa vie à la communication sous toutes ses formes. Il a été chargé de cours dans diverses universités québécoises, surtout en science politique et en communication. Il a été éditorialiste ou rédacteur en chef dans différents quotidiens, comme Le Devoir, L’Action, Le Jour et Le Soleil.

Ce texte de Laurent Laplante est libre de droits, et sa diffusion est encouragée. Le voici:

Québec, le 27 juillet 2006
Ni logique ni décence

J’ai tellement honte de ce que nos gouvernants perpètrent en mon nom que je demande à l’écriture d’ériger une frontière étanche entre eux et moi. Que ce pays, englué dans la servilité, l’incohérence, le militarisme et les reniements de signature, prétende parler et agir en mon nom, je ne m’y résignerai pas en silence.

——-
Paraît-il, déclare le premier ministre Stephen Harper, qu’Israël s’en tient à une riposte mesurée face aux attaques dont l’État hébreu est la cible. Si tel était le cas, aucun rapatriement ne serait nécessaire, puisqu’une réplique contenue dans les limites de la décence ne menacerait pas les populations civiles. L’élève Harper rate l’examen de Logique 101.

——-
Si la mort ou l’enlèvement d’un unique soldat entraîne comme riposte mesurée la dislocation d’un pays et l’assassinat de centaines de civils, pourquoi, comme me le demande une amie, la mort d’un policier canadien à Haïti n’a-t-elle pas provoqué, comme riposte mesurée, le bombardement par le Canada de Pétionville ou des Gonaïves ? À l’examen de reprise de Logique 101, l’élève Harper rate encore.

——-
Paraît-il, selon le même premier ministre Harper, qu’Israël a le droit de se défendre. Personne, à ma connaissance, n’a jamais dit le contraire. Stephen Harper oublie, cependant, que tous les groupes ont le même droit et que se défendre contre les agressions d’Israël relève aussi du droit universel à la légitime défense. Quand les morts sont dix fois plus nombreux chez ceux qu’Israël qualifie de terroristes que chez les occupants israéliens, qui se défend légitimement ? Ne doit-on pas prévoir, contrairement à ce que dit Stephen Harper, que les victimes, en plus d’être violées, intimidées, humiliées, torturées, tuées dix fois plus souvent que ceux qui « se défendent » seront qualifiées de bourreaux par leurs bourreaux ? La légitime défense du violeur, il faut du toupet pour y croire. Honnêteté 101 ? Stephen Harper n’y est même pas inscrit.

——-
Dans sa logique bancale, le premier ministre Harper juge conciliables la compassion pour les ressortissants canadiens bombardés au Liban et l’appui inconditionnel du Canada au pays qui bombarde les mêmes ressortissants. Un sourire aux victimes, une tape dans le dos des bourreaux, on mesure du coup le souci de justice et d’équité qui habite cet homme. À une autre époque, au nom du même culte de l’équilibre, il aurait sans doute accordé un quart d’heure au rabbin et un quart d’heure à Hitler. L’élève Harper coule l’examen de Décence 101.

——-
Amnésique, menteur ou ignorant, peut-être les trois à la fois, le premier ministre Stephen Harper pactise avec un pays qui multiplie les punitions collectives. Le Canada a pourtant ratifié la Convention de Genève qui interdit formellement de tels crimes. Si l’Histoire conserve parmi ses souvenirs les plus nauséabonds le massacre par les nazis des 642 habitants d’Oradour-sur-Glane le 10 juin 1944, elle rangera dans la même catégorie les sadiques attaques israéliennes contre la société libanaise et, dans la marge, les noms de ceux qui les qualifient de riposte mesurée. L’élève Harper rate le test portant sur Histoire 101.

——-
Complices du gouvernement Harper ou bêtement manipulés par lui, nos médias multiplient les reportages sur les émouvantes retrouvailles entre les ressortissants canadiens rentrant au pays et leurs proches. Belles et légitimes images. Mais le Liban, lui, que devient-il ? S’il n’y avait eu au Liban aucun ressortissant canadien, la déclaration servile et mensongère du premier ministre Harper lui vaudrait-elle le prix Nobel de la paix ? Triste et inusable chauvinisme que celui qui pleure seulement sur ce qui fait mal à des « nationaux ». L’examen de Pluralisme 101 ? Échec de l’élève Harper et des médias.

——-
Si le premier ministre Stephen Harper trouve subitement quinze milliards pour l’achat d’armement, on s’inquiète, puis on espère candidement que le Canada en profitera pour mieux préparer ses mandats de pacification. Quand, quelques semaines plus tard, Stephen Harper endosse aveuglément le terrorisme d’État pratiqué par Israël et les États-Unis, il disqualifie le Canada des missions de paix qui faisaient l’honneur de ce pays. Personne ne peut plus considérer le Canada comme non-aligné et à peu près crédible. Les quinze milliards mettront des armes de destruction massive à la disposition des ceux qui attaquent les pays qui n’ont pas de telles armes. Si les gouvernants subissaient un examen sur l’éthique, l’élève Harper le raterait lui aussi.

——-
Le Québec multiplie les ronds-de-jambe pour que le premier ministre Harper lui permette un rôle de figurant dans les forums internationaux. Le même Québec prouve présentement par son silence tonitruant qu’il est trop lâche pour protester quand se commettent les pires crimes contre l’humanité. D’ailleurs, ni à Québec ni à Ottawa, on ne semble savoir que le Liban fait partie de la francophonie. Ce ne serait pas le cas qu’il faudrait hurler quand même, mais c’est le cas. Où se cachent-elles aujourd’hui ces ministres qui brandissaient hier l’étendard de l’exception culturelle ?

——-
De toute façon, dira-t-on au vieux bougonneux que je suis, il ne sert à rien de souhaiter un retour du premier ministre Harper à la logique et à la décence. Critique déprimante et surtout mal fondée. Ce sont les humbles et massives protestations populaires qui ont tenu le Canada hors des assauts contre l’Irak. On recommence ?

Laurent Laplante

4 Responses to L’élève Harper est en train de couler

  1. Gilles Langevin says:

    Cher Jean-Pierre, Au rythme où il commence ses études, M. Harper ne se rendra pas rapidement au doctorat. On dirait un mélange d’inconscience, de cynisme, d’inconditionnelle loyauté au Docteur Bush. Si l’opposition ne se remue pas davantage et si l’utilisation du sommeil politique des vacances estivales, ne suffisent pas, il faudra que ce soit la population elle-même qui soumette le candidat à un examen sérieux. À condition aussi q

  2. Suzanne Lavoie says:

    Moi aussi je trouve que M.Harper a échoué ses examens et j’espère qu’on ne lui donnera pas le droit de reprise.
    A bon entendeur, salut!

  3. Gilles Langevin says:

    Je ne sais si une censure automatique m’a empêché de compléter mon commentaire. “À condition que les médias sortent de leur torpeur et que les partis de l’opposition retrouvent leur unité interne – surtout les Libéraux – et leur cohésion d’opposition, moins occupés de leurs prévisions électorales que des grands problèmes de notre temps, qui nous ont rejoints: mondialisation, expansion du terrorisme, discorde en Occident entre l’Union européenne et les États-Unis”.

  4. Gisèle Filion says:

    Tout ce que je peux ajouter aux commentaires déjà reçus: nous n’avons pas le même concept de “mesure” Monsieur Harper et les Filion…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *