L’agence QMI de Quebecor: visite virtuelle dans l’antre de la bête

Posted by J-P in Montréal, PHOTOJPL.COM | 2 Comments


L’ancien vice-président information à TVA, Serge Fortin, maintenant vice-président contenu de QMI, dans les nouvelles installations de l’agence.
Cliquer sur l’image pour une visite virtuelle sous 360 degrés. (Photographie: Jean-Pierre Lavoie)

Je suis allé réaliser cet automne une visite virtuelle sous 360 degrés de l’agence QMI pour le Magazine Trente (publié par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec). QMI est la nouvelle agence d’information numérique du groupe Quebecor. Elle joue un rôle d’agrégateur et de chef d’orchestre pour tous les nombreux groupes d’informations distincts de l’empire Quebecor. Jusqu’à notre rencontre, il y avait très peu d’information sur ce qu’étaient les installations physiques de l’agence. QMI n’avait pas laissé trop couler d’information sur elle-même et son fonctionnement. Donc, le suspense était grand pour la journaliste Lise Millette et moi car nous allions pénétrer dans l’antre de la bête d’où le nom de l’article pour le Trente. La journaliste écrit dans l’édition d’octobre du Trente:

Née dans le plus grand secret et dénoncée par le syndicat du Journal de Montréal, l’agence de nouvelles QMI est pleinement opérationnelle depuis juillet. QMI nourrit les conversations depuis des mois déjà dans la communauté journalistique. La bête effraie, intrigue et dérange.

Nous avons été reçus par Serge Fortin, vice-président contenu de QMI et par Hugues Simard, vice-président principal de la stratégie et du développement de Quebecor Média. Nous pouvons constater la modernité des installations de l’agence QMI dans la visite virtuelle de ce billet. Voici la page du magazine avec le montage de la photo panoramique.

Magazine Trente - QMI
Édition d’octobre 2010 du magazine Trente.

2 Responses to L’agence QMI de Quebecor: visite virtuelle dans l’antre de la bête

  1. jacques h. grenier says:

    Si c’est les memes employés qui travaillent a la surveillance du SPVM, cela ne donne rien de changer d’agence de sécurité. Si on avait peur d’eux quand ils travaillaient pour BCIA ou Cartier ou “whatever”, c’est le meme systeme pourri enquetes ou non.

  2. Jacques Dulude says:

    Bonjour dans la revus CASA du journal ce 27 aout,un reportage de Amelie Deschesne,pourriez vous me dire comment ecrire a cette personne svp merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *