La stupidité de Jan Wong et du Globe and Mail

Tagged | 2 Comments

La journaliste Jan Wong a écrit une saloperie d’article en fin de semaine dans le très réputé quotidien torontois le Globe and Mail. C’est à faire dresser les cheveux sur la tête. Figurez-vous qu’elle établit un lien entre les tueries au Québec et la loi 101. Les tueurs Gill, Lépine, Fabricant, qui ne sont pas des “pures laines”, seraient de pauvres exclus de notre société. Ils se seraient révoltés en sautant une coche à cause de nos lois linguistiques. Je vous le dis, c’est de la vraie vomissure complètement aberrante.

Demain, notre valeureux Premier Ministre du Québec, Jean Charest, va signer une lettre en réplique à l’influent journal et à Mme Wong leur demandant de se rétracter. Il y a des limites à se faire barber de la sorte comme aurait dit mon père qui doit se retourner dans sa tombe. Michel C. Auger dénonce aussi plus subtilement que moi les propos de madame Wong ici.

Mme Wong a donné une entrevue à la radio de Gilles Proulx ce midi et, bien entendu, cette ancienne montréalaise anglophone ne parle pas un mot de français. Madame la bourgeoise parle uniquement en anglais puisqu’elle ne dit pas un mot français. Quel bel exemple d’intégration et quel beau signe d’intelligence. En fait, je souhaite qu’elle reste à tout jamais à Toronto cette pseudo-intellectuelle de bas étage. Ce sera mieux pour elle et plus apaisant pour nous.

Il est aussi question dans l’entretien radiophonique de Guy Fournier avec ses histoires de caca et de libanais qui couchent avec des chèvres, avant qu’il ne démissionne du conseil d’administration de Radio-Canada. Je crois plutôt que le monsieur a été forcé de démissionner. Fournier a dit tellement d’imbécilités depuis des années que c’est un bon débarras et que l’étonnant soit que ceci arrive si tard.

Je ne sais pas ce qu’il y a dans l’air ces temps-ci, mais beaucoup de personnages disent des inepties qui leur retombent à la figure. Ils goutent à leur propre médecine.

Vous pouvez écouter l’entrevue audio de madame Wong ici:

Le fichier audio est aussi disponible ici.

2 Responses to La stupidité de Jan Wong et du Globe and Mail

  1. Suzanne Lavoie says:

    Oui, c’est un véritable délire fanatique que cette assertion de Mme Wong!
    J’espère que cette dame et le Globe and Mail se rétracteront… Il est inconcevable que le Globe and Mail ait approuvé pareille stupidité. Comme bêtise humaine c’est difficile à battre!

    Tu nous sers ce soir un plat de résistance des plus complets: documentation fouillée, texte soigné, interviews en direct, etc. etc… Merci de m’informer de l’actualité qui n’est pas toujours réjouissante!

  2. Eric says:

    Absolutely, Madame Wong is completely ignorant of Quebec society. Not only is her sociological analysis of the poorest quality (Lépine was for instance a francophone Quebecker) but its smacks of ideological bias and personal insecurities towards Quebec. Let us not forget that she herself went to China and denounced a student to the Maosit regime for asking her about life in the West – was this the result of her own feelings of cultural exclusion? Or more a case of wanting to rebel against daddy’s money? In the end however, what is truly sad is not that Wong exists, but that the Golbe & Mail continues to keep her on its payroll.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *