Gérard Bouchard se met les pieds dans la bouche

Tagged | 1 Comment

Le codirecteur de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables, Gérald Bouchard, s’est royalement mit les pieds dans la bouche dans une déclaration qu’il a faite au journal Le Devoir. « Les gens qui regardent les nouvelles à TVA et à TQS » trouvent que «tout est plus simple quand on est tous pareils». Est-ce une maladresse ou une marque de mépris et de condescendance pour les gens qu’il est lui-même supposé sonder et écouter dans sa commission? En tout cas, cette manière de penser déçoit bien des gens comme les journalistes Michel Vastel et Richard Martineau dont voici la chronique d’hier, qui démontre l’erreur de jugement de M. Bouchard:

Le mépris
Richard Martineau
22/08/2007

Il y a des gens qui ont des boulots ingrats. Prenez Gérard Bouchard, par exemple. Le codirecteur de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables fera bientôt le tour de la province pour entendre ce que les Québécois ont à dire sur la question.

Ça semble facile, dites-vous. Le gars s’assoit, écoute et prend des notes. Eh bien non, ça va être un boulot extrêmement pénible.

Pourquoi? Parce que monsieur Bouchard ne discutera pas seulement avec des intellectuels et des spécialistes. Il devra aussi écouter «le grand public».

Oui, oui, le grand public! Les gens qui prennent l’autobus, qui font leur épicerie le jeudi soir chez Costco et qui emmènent leurs enfants à La Ronde!

C’est pas écoeurant, ça? C’est pas dégradant? Autant d’années d’études pour se retrouver là, dans une salle climatisée de Saint-Glin-Glin, à écouter Joe Blow parler de sa p’tite vie…

C’est bien simple, juste à y penser, j’en ai les larmes aux yeux…

Vive la complexité!

Dans une entrevue qu’il a accordée récemment à l’auguste Devoir, Gérard Bouchard a dit que « les gens qui regardent les nouvelles à TVA et à TQS » trouvent que «tout est plus simple quand on est tous pareils».

Pas pire, comme propos réducteur, non? Les gens qui regardent Radio- Canada sont tous ouverts d’esprit. Et les gens qui regardent TVA et TQS sont tous des petites personnes frileuses qui aimeraient que le Québec soit blanc, francophone et catholique…

Et après ça, on nous dira que Gérard Bouchard est un intellectuel sophistiqué capable de jongler avec des concepts complexes!

Vous trouvez ça complexe, vous, comme vision du monde? Moi, je trouve ça extrêmement simpliste.

De quoi faire passer Rogatien Dubois, le chauffeur de taxi de Patrick Huard, pour Jean-Paul Sartre…

Le racisme n’a pas de classe

À croire monsieur Bouchard, plus on se rapproche du «grand public», plus on sombre dans l’ignorance et l’étroitesse d’esprit…

Je m’excuse, mais ce n’est pas le très intellectuel Devoir qui publiait des textes antisémites dans les années 1930 et 1940?

Ce n’est pas la très prestigieuse Université McGill qui a fermé ses portes aux juifs?

C’est quoi, cette idée stupide d’associer automatiquement l’élite à l’ouverture d’esprit? Les nazis qui préparaient l’Holocauste en écoutant les opéras de Wagner, en lisant l’oeuvre philosophique de Nietzsche et en buvant des grands crus français, ça ne vous dit rien, monsieur l’historien?

Le racisme n’est l’apanage d’aucune classe sociale, on retrouve des racistes autant chez les ouvriers que chez les médecins, et il est faux de dire que l’excellence journalistique ne se retrouve que dans les studios de Radio-Canada.

Le Q.I. de mon confrère Joseph Facal diminue-t-il de moitié dès qu’il se met à écrire pour Le Journal de Montréal ? Les propos de Michel Gauthier sont-ils moins intéressants maintenant qu’il travaille à TQS?

Guy Fournier était-il plus brillant parce qu’il travaillait à la société d’État?

C’est quoi, ce snobisme?

Des propos décevants

Dans sa dernière chronique, Michel Vastel s’est dit outré des propos de Gérard Bouchard. Je partage entièrement sa déception.

Dire que le «grand public» est nécessairement frileux, c’est comme dire que tous les intellectuels sont des pelleteux de nuages et des enculeurs de mouches…

One Response to Gérard Bouchard se met les pieds dans la bouche

  1. Langevin, Gilles says:

    On souhaite que les déclarations du comité d’enquête soient mieux fondées, moins
    simplistes, plus respectueuses des personnes, catégorisées ici de façon bien
    sommaire. J’attends mieux de la part de M. Taylor.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *