En attendant bébé d’eux par deux

Posted by J-P in Généralités, Myriam, Photographie | 2 Comments

Il y a des jours où nous réalisons tout bêtement que nous sommes simplement heureux. C’est arrivé récemment à Hélène et moi. Une étincelle de bonheur est passée dans l’air, puis l’idée nous est venue de garder un souvenir de ce beau moment pour le partager plus tard avec bébé qui se laisse attendre.

Alors, notre complicité nous a dirigés vers le photographe et voici ce que cela a donné. Ce diptyque dimensionné en deux par deux n’est pas encore un triptyque, mais nous travaillons toujours là-dessus pour une prochaine fois. It’s still in process and in the assembly line.

Pour l’instant, si vous voyez double, c’est à cause de cette histoire paisible de l’attente du bébé d’eux par deux. Et puis tout le monde sait que deux par deux ne font plus quatre, surtout si le résultat vient d’eux! La réponse est bien trois, seulement il ne faut pas être trop pressé et attendre encore deux … petits mois! (J’allais dire trois, mais non c’est deux). Ha Ha, les mathématiques modernes ne cesseront jamais de nous étonner, deux fois plutôt qu’une.

Diptyque de l’attente d’eux par deux…

2 Responses to En attendant bébé d’eux par deux

  1. Suzanne Lavoie says:

    Quel beau souvenir! Félicitations pour ce superbe dyptique qui sera sûrement apprécié plus tard, par le futur bébé!

  2. Gilles Langevin says:

    Les mathématiques n’ont jamais été aussi fécondes! Les deux volets, une fois repliés l’un sur l’autre, n’en font qu’un. Le premier parle encore de dualité, mais l’unité est passée par là. Le second volet, où les regards se croisent, dévoile nettement la complicité et laisse mieux entrevoir la trinité. Mathématiques modernes, bien sûr, mais déjà mathématiques de l’avenir, où l’amour a modifié tous les repères!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *