Élections: ma circonscription est chaude

Leave a comment

Figurez-vous que sur l’île de Montréal, on rapporte qu’il y a deux circonscriptions “chaudes” qui pourront faire ou défaire le gouvernement et que nous habitons l’une d’elle.

Il y a celle de Laurier-Dorion, où une jeune péquiste avait conquis le siège du libéral Christos Sirros dans l’élection partielle de 2004. Les libéraux sont persuadés de pouvoir reprendre cette circonscription. Cependant, La Presse nous a appris hier que le candidat libéral, Gerry Sklavounos, a sympathisé avec l’Action démocratique du Québec (ADQ) jusqu’à tout récemment et il détient toujours une carte de membre en règle du parti de Mario Dumont. Un peu embêtant pour les libéraux.

Le deuxième point chaud dans le centre-nord de l’île de Montréal est la circonscription de Crémazie où nous habitons. Mon vote aura donc un impact plus concret que celui de plusieurs montréalais qui résident ailleurs sur le territoire puisqu’il contribuera à faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre, contrairement aux circonscriptions déjà gagnées d’avance comme celles de l’ouest de la ville qui sont libérales depuis toujours.

La député en poste dans mon comté depuis 10 ans est la libérale Michèle Lamquin-Éthier. Je ne la connais pas plus que cela. Elle doit être une “back bencher”, mais j’apprends sur sa page du parti que depuis le 29 avril 2003, elle occupe le poste de leader parlementaire adjointe du gouvernement. Par contre, la nouvelle candidate vedette du PQ est nul autre que Lisette Lapointe, la femme de l’ancien chef Jacques Parizeau.

Je lance un appel aux partis politiques qui essaieront de nous courtiser. Je suis à la maison et je veux être éduqué politiquement sur le terrain. Faites mon éducation! Est-ce que j’aurai l’occasion de recevoir Mme Lapointe personnellement à ma porte? Sera-t-elle accompagnée par son mari? Aura-t-il avec lui un pot-de-vin de son vignoble qu’il pourra nous faire goûter? C’est ce que l’avenir nous dira et mes verres à vin sont prêts!

En attendant, j’ai fait le tour des sites internet des partis politiques. Celui de l’ADQ est le moins bien fait, il n’y a presque rien. Mario devra s’activer un peu de ce côté. Je n’ai pas lu les longs programmes des partis que j’ai téléchargés sur internet. Le document du parti Québécois est terne et long (138 pages), bref je ne crois pas que vous le lirez dans votre chaumière un vendredi soir. Celui des libéraux est plus agréable, un peu plus court et haut en couleurs avec du bleu, du rouge et une belle présentation des différents points.

Je surveillerai donc ce qui se passera à l’échelle du Québec et particulièrement dans mon comté de Crémazie. Je suis chez moi et prêt à recevoir la visite des politiciens!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *