Détérioration de notre réseau routier

Posted by J-P in Photographie | Tagged , | 1 Comment

Ma chère Hélène a eu une bonne idée il y a quelques semaines. Elle m’a suggéré un bon matin d’aller prendre une photo-bulle de la structure de l’échangeur Turcot. J’ai tout de suite trouvé l’idée géniale et planifié une visite lorsque j’irais dans le coin.

Une fois le travail fait, il ne fallait qu’attendre que l’actualité nous serve l’occasion de sortir l’image. C’est ce qui s’est produit aujourd’hui alors que le gouvernement du Québec détaille son plan d’investissement en transport. Il y aura des investissements massifs en transport et j’espère bien, comme le mentionnait le commissaire Pierre-Marc Johnson, que la mentalité laxiste de nos ingénieurs du gouvernement changera pour le mieux. Il faudra faire les choses beaucoup plus sérieusement et méthodiquement à l’avenir et établir clairement qui est responsable de quoi. Les parties de Ping-pong, on devrait laisser ça aux chinois…

Voici l’histoire sur Cyberpresse et ma photo-bulle qui a été judicieusement intégrée dans le corps de l’article.

Je me rappelle du moment où j’ai pris l’image. Je n’ai pas eu à chercher longtemps un exemple flagrant de détérioration des routes et des viaducs sous l’échangeur, ce grand carrefour des principaux axes routiers de Montréal. Le métal rouillé des tiges de la structure des murs de l’autoroute Ville-Marie tombait à mes pieds dans une gerbe morte, géante et fanée. Je savais qu’on devait le reconstruire en entier car il était en mauvais état, mais je n’aurais pas pu imaginer une condition aussi lamentable. Alors, j’ai stratégiquement placé mon trépied par-dessus ces tiges de métal tordu pour montrer la grande détérioration de l’infrastructure. Vous le verrez en parcourant le sol sous la caméra. Au-dessus de moi, ce que vous pourrez voir dans la photo-bulle en “zoomant” un peu, on pouvait bien voir la détérioration du dessous des viaducs.

De quoi donner la chair de poule et ne pas vouloir moisir là longtemps sous ces tonnes de vieux béton endommagé à forte odeur de métal mort…

Je remercie donc ma chère-belle-épouse-ingénieure-mécanique qui m’a aiguillé dans cette belle histoire qui me tenait aussi bien à cœur.

Mise à jour: On a fait cet article spécifique à la photo de l’échangeur Turcot ici en format Flash.

One Response to Détérioration de notre réseau routier

  1. Suzanne Lavoie says:

    Cet état de l’échangeur Turcot m’inquiète beaucoup: depuis 1 an je l’évite complètement…, tout comme le viaduc Rockland.
    Le gouvernement me semble criminel et inconscient de permettre toujours la circulation très dense sur ces voies si dangereuses!

    Bravo J.Pierre de lever le voile sur ces atrocités!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *