Découverte d’Elizabeth May

Posted by J-P in Généralités | 1 Comment

CBC nous fait découvrir les chefs de partis de manière originale par de vieux reportages vidéo qui datent de plusieurs années, parfois des dizaines d’années. On y voit le jeune et sérieux Stéphane Dion en analyste politique en 1992, Jack Layton lorsqu’il était en fonction dans les organisations municipales en 1982, Gilles Duceppe en 1990 lorsqu’il entama sa croisade au Bloc Québécois et Stéphane Harper en jeune lion du parti réformiste à l’époque.

Puis le reportage le plus intéressant et le plus inspirant est celui d’Élizabeth May, “No Spray, No Way”. Une jeune serveuse de restaurant de 23 ans en 1978 qui militait déjà activement en Nouvelle-Écosse pour contrer l’épandage d’insecticide afin de détruire les vers qui menaçaient les épinettes de la province. Elizabeth May est aujourd’hui la chef du parti vert.


La jeune Élizabeth May avait de l’intelligence et du boeuf dans le nez en 1978!

Il faut voir la jeune femme débattre avec éloquence et intelligence avec un monsieur d’entreprise favorable à l’épandage d’insecticide. Cet échange est absolument fascinant. Cette femme n’avait décidément pas froid aux yeux à l’époque. Le monsieur n’avait qu’à aller se rhabiller avec ses actionnaires selon moi! Quelle belle fraîcheur de jeunesse!

Pour résumer l’histoire, il y avait les partisans de l’industrie qui favorisaient l’épandage (spray) pour éliminer les petites bestioles (spruce budworm) au nom de l’industrie forestière et de l’autre ceux qui étaient contre l’épandage (no-spray) en arguant que seule une destruction naturelle des vers serait plus efficace pour enrayer l’épidémie. Puis que les insecticides sont potentiellement dangereux pour l’humain. Les efforts de Mme May ont porté fruit et la jeune femme qui faisait ses présentations dans les écoles, bien avant les ordinateurs, avec ses tableaux de papier, ses feuilles transparentes et ses statistiques écrites à la main a gagné son combat.

Il faut donc aller sur cette page d’archives de CBC pour voir le reportage sur la jeune Elizabeth May. Cliquez sur le cinquième vidéo dans la barre de défilement au bas de l’écran. Pensez-y c’était il y a plus de trente ans, alors que le mouvement écologiste balbutiait.

Quelque chose me dit avec mon pifomètre que la présence de Mme May au débat des chefs mettra du piquant dans le débat. En tout cas, je vais écouter Mme May avec beaucoup plus d’attention maintenant. Bien sûr son parti est largement minoritaire aujourd’hui et ne fera pas fureur aux élections, mais il parait que la chef du parti vert convertit des gens à chaque jour. L’histoire dit que le petit train va loin.

One Response to Découverte d’Elizabeth May

  1. Lavoie Suzanne says:

    ”No spray no way” dixit Elizabeth MAY.

    Bravo à cette femme de vision qui à 23 ans fut à l’origine du mouvement écologique!
    Quelle conviction à défendre sa cause et avec les moyens du bord, il y a plus de 30 ans…
    Elle ne deviendra pas 1ère Ministre du Canada, mais sa présence en politique est très précieuse.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *