Déception des libéraux

Leave a comment

À la veille des élections, Alain Dubuc présente aujourd’hui une analyse lucide de la partie nulle de Jean Charest. Il décortique pourquoi le parti libéral se retrouve, malheureusement pour lui, là où il est aujourd’hui, sans être promis à un deuxième mandat majoritaire, parce que Charest et ses libéraux n’ont pas donné leur meilleure performance dans les premières années de leur mandat et puis parce qu’ils ont commis des erreurs stratégiques durant la campagne électorale. Ils n’avaient pas compté que l’ADQ viendrait leur enlever les libéraux qui auraient fini par rentrer au bercail.

Cela se jouera donc, comme au hockey, à la toute fin dans les tirs de barrage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *