Cyberpresse en compression: les impacts sur les photos-bulles

Posted by J-P in Photographie, PHOTOJPL.COM | Tagged , | 4 Comments

Ceux qui suivent les photos-bulles sur le site de Cyberpresse auront sans doute remarqué qu’il n’y en a pas de nouvelles depuis plusieurs mois. L’explication est, en grande partie, que tous les pigistes du célèbre quotidien de la rue St-Jacques ont été mis de côté parce que le groupe Gesca vit une période très difficile dans le contexte de la crise des journaux papier. Le groupe Gesca est en mode compression comme l’explique cet article du Devoir.

Des rumeurs qui seront sans doute confirmées lundi feront probablement état que l’édition papier de La Presse du dimanche sera abandonnée. Puis, plusieurs employés seront invités à faire des “départs volontaires”. C’est déjà commencé au Soleil de Québec.

J’ai bien apprécié, en tant que pigiste, couvrir l’actualité avec mes photos-bulles sur Cyberpresse depuis 2007. Certaines personnes qui étaient chez Cyberpresse à l’époque ont innové en utilisant la photo panoramique pour immerger les lecteurs dans des lieux et de évènements.

Bien que Gesca laisse de côté pour une période indéterminée l’utilisation des photos-bulles, je vois l’avenir de façon positive puisque les médias et plusieurs quotidiens de la planète voient l’intérêt de l’imagerie panoramique et l’utilisent de plus en plus. Parlons seulement du New York Times qui publie des images panoramiques saisissantes et qui a fait des reportages spectaculaires sur les olympiques de Pékin, illustrant aussi des secteurs de la ville de New York. La série d’images panoramiques “rooms” nous fait découvrir des lieux et des pièces importantes de la ville.

Le Los Angeles Times s’est lui aussi mis de la partie en utilisant l’imagerie panoramique, notamment avec des images des feux qui ont détruit une bonne partie du territoire dans les derniers mois, tout comme le Washington Post.

En Caroline du Nord, le Charlotte Oberserver utilise abondamment les photos-bulles d’actualité.

En Europe plusieurs publications comme Rue89 se sont mis de la partie pour alimenter leurs sites internet de pano-reportages.

Je peux aussi glisser un mot sur le géant Google qui se lance à fond de train en imagerie panoramique avec Street View et en s’associant avec 360 Cities pour intégrer dans Google Earth des photographies panoramiques de notre planète. Il est clair que la tendance gagne en force vers l’utilisation de la technologie immersive de la photographie panoramique.

Donc, les choix de Cyberpresse sont conjoncturels et malheureusement selon moi à contre-courant de ce qui se fait ailleurs pour l’instant. Tout ceci bien que les dirigeants de l’entreprise citaient les photos-bulles en exemple pour démontrer un exemple d’innovation du groupe lors de conférences internationales sur les médias. Mais, les obstacles financiers sont sans pardon et très difficiles à contourner. Il est à souhaiter que leurs priorités se replacent avec le temps et qu’ils puissent de nouveau continuer leur développement comme le font les autres publications que j’ai citées.

Quant à moi, l’avenir est prometteur pour l’imagerie panoramique et j’ai énormément de projets à réaliser. À l’ère des ordinateurs et d’internet, ce type de photographie est là pour rester et utilise vraiment la puissance de la technologie. Dans les mois et années à venir, je vous invite donc à continuer à consulter mon site internet de photographies panoramiques pour vous plonger dans des lieux d’actualité, sans mentionner plusieurs autres plates-formes qui publieront de l’imagerie panoramique.

Mise à jour, 15 juin: Ça va donc très mal à La Presse. Le président de Gesca et de La Presse, Guy Crevier, a annoncé aujourd’hui réduire ses coûts globaux de l’ordre de 26 millions $, dont la moitié dans ses coûts de main-d’oeuvre. L’édition du dimanche sera éliminée comme prévue.

4 Responses to Cyberpresse en compression: les impacts sur les photos-bulles

  1. Langevin, Gilles says:

    Présentation claire et abonante du succès et de l’avrnit du type de photographie que tu
    pratiques et que les amateurs peuvent aisément considérer. Grand plaisir de voir avec
    quel enthousiasme tu envisges l’avenir et juges de façon positive l’apport de Cyberpresse.

  2. Lavoie Suzanne says:

    Excellente revue de l’évolution en imagerie panoramique! Les journaux de pointe au monde entier ont compris celà et pratiquent cette expression moderne où la technologie s’affine toujours de plus en plus. Ainsi chemine la connaissance…

  3. Dommage que ça finisse comme cela pour toi et pour la presse Québécoise.

    En France aussi il est très difficile de faire émerger ce type de média, mais on tient le bon bout, il faut continuer dans la lancée et profiter des moyens de diffusions actuels et à la mode, twitter, facebook, etc..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *