Ciel de Floride avant et après l’orage en photographies panoramiques

Posted by J-P in Photographie, PHOTOJPL.COM | 6 Comments

Les orages viennent et disparaissent rapidement en Floride. Il est assez fascinant de voir comment les nuages s’installent tout d’un coup pour nous surprendre comme un voleur et pour ensuite exploser en averses torrentielles qui durent quelques minutes. Puis un peu plus tard, le Soleil et le ciel bleu réapparaissent comme s’il avait fait beau toute la journée. De la pluie, mais quelle pluie donc?

J’ai réalisé les 3 images panoramiques suivantes du ciel de Pompano Beach sur la côte est de la Floride pour illustrer le phénomène de ces variations du ciel floridien. On peut observer le ciel très menaçant avant l’orage vers 15h, heure typique où les averses se produisent, puis le beau temps qui revient graduellement après l’orage vers 17h et 19h. Ce sont 3 vues panoramiques de près de 180 degrés produites par l’assemblage de 5 photographies individuelles en mode portrait prises à main levée sans faire trop compliqué. Je suis officiellement en vacances, mais on dirait que ma tête continue de penser en photographie panoramique, même si ces photographies ne sont pas des images sphériques 🙂 Et puis avec les ordinateurs d’aujourd’hui, le calcul et le traitement de ces images se fait presqu’en criant ciseau pendant la sieste des filles! Notez que vous pouvez cliquer sur les images pour voir des images de plus haute résolution.

Florida sky - Before the storm (3h pm)
Avant l’orage vers 15h, le ciel menace. Cliquez sur les images pour des versions en haute résolution. (Photographies: Jean-Pierre Lavoie)

Florida sky - After the storm (5h pm)
Tout juste après l’orage vers 17h le ciel bleu est de retour.

Florida sky - After the storm (7h pm)
Plus tard en soirée vers 19h. Le Soleil décline à l’ouest et le temps est redevenu magnifique.

C’était la première fois que j’utilisais le mode “panorama” de mon appareil micro 4/3 Olympus E-PL2 et j’ai bien aimé l’expérience. Les ingénieurs d’Olympus ont fait du bon travail puisque dans ce mode, la balance des blancs est constante, de même que l’exposition, ce qui est conseillé pour faire des images panoramiques sans trop de tracas. Le MacBook Air a assemblé sous PTGUI les clichés RAW qui avaient été développés dans Lightroom 3 en fichiers Tiff 16 bits. Le filtre “tonal contrast” de Color Efex Pro a été utilisé pour finaliser le traitement des images.

6 Responses to Ciel de Floride avant et après l’orage en photographies panoramiques

  1. Suzanne Lavoie says:

    Félicitations pour ces 3 photos magnifiques du ”ciel floridien” que tu décris bien!

    Le mode panorama de ton appareil Olympus te sert avec succès et t’aide à traiter tes images de façon extraordinaire. Cependant j’aurais besoin d’explications additionnelles pour ma compréhension en tant que néophyte en cet art photographique…

  2. Christophe says:

    Bravo encore et, surtout, merci pour ces quelques explications techniques!

    Je me sers moi-même de PTGUI avec succès pour mes panoramas en projection cylindrique, par contre, créer les chef-d’œuvres que vous publiez sous forme de photos immersives, c’est une toute autre paire de manche et un véritable défi qui doit demander un travail très considérable, en particulier le fondu des teintes et des luminosités, le travail dans la gamme dynamique et, bien sûr, l’intégration des objets à proximité et les autres problèmes soulevés par la parallaxe.

    Non seulement faut il avoir l’œil, mais aussi, beaucoup de persévérance, et je vous lève mon chapeau pour vos belles réussites et vous remercie vivement de nous en faire profiter 🙂

    • J-P says:

      Merci pour vos commentaires et je suis heureux que les détails techniques vous intéressent aussi. Je vous encourage Christophe à essayer de faire des images immersives car ce n’est pas tellement plus difficile que les images cylindriques. Bonne continuation!

      • Christophe says:

        Grand merci pour votre réponse! Auriez vous quelques suggestions pour un néophyte?

        • J-P says:

          Avec plaisir. Le point principal est de faire quelques tests pour localiser la pupille d’entrée de votre couple objectif / caméra pour éviter des erreurs de parallaxe. Une fois cette étape faite, l’assemblage des images dans PTGUI se fait en minimisant les problèmes. Pour le fondu des teintes, il n’y a rien de particulier à faire si on expose manuellement et conserve la même balance de blancs entre les expositions. Il y a beaucoup de petits détails à respecter, mais ce n’est pas si compliqué. En fait je crois que PTGUI pourrait assembler sans problèmes vos images automatiquement.

          Si vous voulez faire des images sphériques, un objectif fish eye est recommandé. J’espère que ça pourra vous aider.

          • Christophe says:

            Tiens, je ne savais pas que le fish-eye était aussi important pour créer des photos immersives (projection sphérique).

            À bien y penser, les problèmes de liaison viennent surtout du nombre de photos à joindre, avec un fish-eye il y en faudrait beaucoup moins et, comme l’image est déjà projetée de manière sphérique, la distorsion devrait être beaucoup moindre… Ça a bien du bon sens!

            Là je peux commencer à voir ce que cela peut nécessiter en terme d’équipement. Ça semble faisable avec un budget raisonnable, merci de vos conseils, c’est très encourageant!

            Et en attendant de pouvoir en faire un jour moi-même, merci encore de nous faire profiter de vos talents, c’est un vrai régal pour les yeux 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *