Charest et l’art de récupérer les idées de l’ADQ

Leave a comment

Le discours d’ouverture de Jean Charest s’inspire des thèmes de l’ADQ. Charest s’approprie donc maintenant des ingrédients du succès de Mario comme on l’écrit dans La Presse:

Bulletin scolaire chiffré dès l’automne, encore plus de place au privé en santé, consultation publique sur les aînés, imposition d’une limite aux accommodements raisonnables… Le premier ministre Jean Charest s’est inspiré du programme électoral de l’Action démocratique de Mario Dumont pour écrire le discours d’ouverture qu’il a prononcé à l’Assemblée nationale hier.

Ceci veut tout dire. Si Charest était à l’école, il se ferait accuser de plagiat en récupérant les idées de Dumont. Quelle ironie, Charest qui tapait sur l’ADQ en campagne reprend leurs ingrédients parce qu’il réalise qu’ils avaient de la valeur. De quoi entretenir notre cynisme face aux politiciens qui sont toute une race de gens qui ne reculent devant rien et qui sont bourrés de contradictions. Il n’y a plus rien qui puisse nous étonner chez nos politiciens. “If you can’t beat them, join them!”

Vincent Marissal en rajoute dans sa chronique d’aujourd’hui:

Pour reprendre une expression anglaise, on voyait les empreintes digitales de Mario Dumont partout sur ce document. À un point tel que le chef de l’ADQ s’est retrouvé dans la désagréable situation de devoir critiquer un plan libéral qui était essentiellement inspiré du sien. Encore difficile de planter Jean Charest…

L’éditorialiste André Pratte écrit aussi essentiellement la même chose.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *