Charest à Paris ou la tempête dans un verre d’eau

1 Comment

Charest tente d’attirer l’attention des Français…
À défaut, il a attiré l’attention des pauvres souverainistes.

Dimanche dernier notre Premier Ministre québécois, Jean Charest, donnait à Paris une entrevue sur TV5/Europe 1 à l’émission de Jean-Pierre ELKABBACH, Le Grand Rendez-Vous. La déclaration de Charest à savoir que le Québec avait les moyens d’être indépendant a allumé les fusées d’André Boisclair qui voit une victoire souverainiste dans les propos de Jean Charest. Il n’y a pas grand chose de nouveau dans la déclaration de Charest, même si je dois avouer qu’il s’est mis un peu les pieds dans les plats. La plupart des gens savent que le Québec pourrait bien devenir un pays comme il en existe des dizaines d’autres dans le monde. Charest a répliqué que ce n’est pas, selon lui, dans l’intérêt du Québec de poursuivre seul son chemin en essayant d’éteindre le feu de poudre de Boisclair. Belle affaire à Paris, qui fait jaser le Québec en intermède au Mondial 2006. Ah oui, on a eu droit aussi à de bon échanges sur le “foot” entre les intervieweurs et Charest qui a joué au soccer dans son enfance…

Voici la réaction de Michel Vastel sur son blogue à propos de l’entrevue intégrale que j’ai récupérée du site d’Europe 1 et que je vous fais entendre tout de suite à la fin de ce billet. Vous pourrez ainsi en juger par vous-même.

Du grand Charest!
Je viens d’écouter l’entrevue intégrale du premier ministre du Québec au Grand Rendez-Vous de TV5 / Europe 1 grâce à l’adresse que je vous ai communiquée un peu plus tôt ce soir. Du grand Charest… Ou du grand Québec si vous préférez! Un Québec qui «a les moyens» en somme…

Jean Charest y discute de politique canadienne et pas seulement québécoise, de relations franco américaines et de relations canado américaines. Évidemment, son séjour à Ottawa – ministre de Brian Mulroney – ne lui nuit pas, en particulier sur les questions d’environnement.

Quel malheur que tant de débats se soient tenus sur un entretien de près d’une heure que personne n’avait écouté. Il y en a beaucoup qui ont parlé à travers leur chapeau.

Si j’osais, je dirais que nous nous sommes collectivement comportés comme des colons. La phrase qu’il avait prononcée à Paris prenait soudain toute une importance: c’était Paris! Tout le monde, à commencer par les journa listes qui accompagnaient M. Charest, et nos politiciens, et nos pontifes d’ici, se sont crus autorisés de commenter.

Cela ne venait-il pas de Paris? Colons va!

Écoutez l’entrevue intégrale de Jean Charest (50 minutes):

Vous pouvez télécharger le fichier audio ici.

One Response to Charest à Paris ou la tempête dans un verre d’eau

  1. Suzanne Lavoie says:

    J’ai savouré cette émission de 50 minutes qui m’a paru très courte…
    Si on veut se procurer une bonne ”traite” politique, c’est la bonne adresse!
    M.Charest se défent en excellent français vis-à-vis ses interlocuteurs français, sur des sujets capitaux:
    -Relations Québec-France;
    -Relaations Québec-USA;
    -Immigration choisie & clandestine;
    -Carte d’identité & visa;
    -Valeur & importance de la langue française;
    -Femmes en politique;
    -Tabac;
    -Reconnaissance de l’homosexualité;
    -Kyoto;
    -400e anniversaire de la ville du Québec, en 2008;
    -Développement Ouest & Est du Canada;
    -Inuits au nouveau musée à Paris; etc.etc.

    L’homme que l’on juge souvent muet, se révèle ici en politicien averti, intelligent, volubile et en parfaite possession de ses moyens.
    Comférence à écouter!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *