Bouger pour prévenir le diabète

Posted by J-P in Généralités | 1 Comment

Il y a un bon article aujourd’hui dans La Presse qui confirme l’importance de bouger pour lutter contre le diabète. En effet, on explique dans l’extrait suivant que l’exercice facilite grandement la pénétration du glucose dans les cellules. Il n’est pas nécessaire de faire des marathons à chaque semaine, mais une activité physique régulière et légère suffit. On dit même que l’exercice équivaut à une piqûre d’insuline.

… Or, l’exercice constitue un moyen efficace de se protéger contre cette maladie, parce qu’il permet justement de réduire la masse grasse ou, à tout le moins, l’empêche d’augmenter en la stabilisant. Mais l’effet le plus intéressant de l’exercice, c’est qu’il facilite la pénétration du glucose dans les cellules, améliorant du coup l’efficacité de l’insuline disponible. Les athlètes qui participent à des épreuves d’endurance (marathon, biathlon, triathlon, cyclisme sur route, etc.) en font une démonstration éloquente : ils produisent jusqu’à deux fois moins d’insuline que les non-athlètes, tout en conservant un taux de sucre normal.

Est-ce à dire qu’il faut s’entraîner cinq heures par jour pour expérimenter l’effet hypoglycémiant de l’exercice? Pas du tout. La pratique régulière de l’activité physique, même d’intensité légère comme la marche rapide ou le vélo de promenade, prévient l’hyperglycémie (taux de sucre élevé dans le sang), et ce, même à un âge avancé. Des chercheurs hollandais1 sont arrivés à cette conclusion en comparant le niveau d’activité physique chez 424 habitants âgés de plus de 70 ans d’un petit village hollandais. Selon un test de tolérance au glucose (test de la capacité de l’organisme à rétablir un taux de glucose normal dans le sang après ingestion d’une surdose de glucose), ceux et celles qui étaient physiquement actifs avaient un taux de sucre normal dans le sang, alors que les plus sédentaires faisaient de l’hyperglycémie.

Lorsque la maladie est déjà présente, l’effet bénéfique de l’exercice sur la glycémie, jumelé à une alimentation appropriée, évite souvent aux diabétiques de type 2 d’avoir à recourir aux injections d’insuline, et à ceux souffrant du diabète de type 1 d’en diminuer la quantité. De plus, l’exercice rend le sang moins gras et diminue la pression artérielle, deux effets qui ne peuvent qu’être bénéfiques pour le diabétique puisque la maladie finit souvent par provoquer de l’athérosclérose. En somme, l’exercice agit comme une piqûre d’insuline. Il n’en tient qu’à nous de profiter de cet effet 100% naturel!

One Response to Bouger pour prévenir le diabète

  1. Suzanne Lavoie says:

    Je suis parfaitement d’accord avec cet article.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *