L’architecture de style manuélin et les merveilles torsadées du couvent de Jésus

Posted by J-P in Little Planets (Stereographic), PHOTOJPL.COM, Voyage | 2 Comments

Manueline style at the Convent of Jesus in Setúbal
Le couvent de Jésus à Setúbal au Portugal avec ses piliers torsadés de style manuélin. Cette image est une projection de type “petite planète” d’une image panoramique. (Photographie: Jean-Pierre Lavoie). Cliquez sur l’image pour la visite virtuelle interactive sous 360 degrés.

Lorsque je suis entré au couvent de Jésus, appelé aussi l’église de Jésus, à Setúbal, j’ai été immédiatement frappé par la simplicité des lieux, les grands murs blancs et les étranges piliers torsadés qui soutiennent la voûte. Il faut savoir que la construction de cette église a été faite il y a très longtemps entre 1490 et 1495! Il n’y a pas ici de vitraux élaborés ou de richesses exhubérantes comme on en retrouve habituellement dans d’autres églises. Contrairement au gothique dont la rigidité des lignes était de mise, le style manuélin voit naître des spirales, les piliers deviennent torsadés et sous les voûtes naissent des nervures en relief de grande dimension. En lisant sur le sujet, j’ai appris que la présence de colonnes torsadées dans l’église de Jésus, est une des premières manifestations du style manuélin. Le génie de ce type d’architecture est d’introduire plusieurs motifs décoratifs tels des spirales ou des torsades dans des éléments de structures. Il est fascinant de constater qu’à peine en 1495 avec les techniques de l’époque, le génie portugais incorporait ce niveau de complexité esthétique dans ces colonnes en spirale. Ce devait être un grand défi de dessiner les plans de construction des spirales et de les faire construire sans les mathématiques et les ordinateurs d’aujourd’hui. Tout celà en sachant aussi que ces colonnes ne sont pas seulement des décorations ou quelques bâtons de réglisse qu’on mange en leur donnant un “twist”, mais qu’elles forment la structure de l’édifice. Il n’était pas question d’improviser dans la conception de ces piliers aux allures de “câbles marins” solides.

Église de Jésus à Setubal
L’extérieur de l’église de Jésus. (Photographie: Jean-Pierre Lavoie)

L’architecture portugaise de style manuélin a pris son origine à la fin du XVième siècle lorsque le Portugal est la puissance maritime du monde pendant le règne du roi Manuel Ier dit Manuel le Fortuné (1495-1521). Les découvertes par la voie des mers apportent une grande richesse aux portugais. En effet, l’explorateur Vaco da Gama découvre la route des Indes (1498), Pedro Alvares Cabral atteint le Brésil (1500), Francisco de Almeida devient le premier vice-roi des Indes et l’amiral Afonso de Albuquerque contrôle les voies commerciales de l’océan indien et du Golfe Persique. Le Portugal devient alors un pôle de savoir qui s’ouvre sur de nouvelles cultures. L’art manuélin intègre une abondance de motifs décoratifs marins qui rappellent ces explorations maritimes : coquillages, coraux, vagues, poissons, ancres, instruments de navigation et cordages. D’ailleurs la fameuse Tour de Belém dont je parlerai plus tard dans un autre billet est aussi un ouvrage typique du style manuélin.

2 Responses to L’architecture de style manuélin et les merveilles torsadées du couvent de Jésus

  1. Suzanne Lavoie says:

    Autre triomphe que cette ”Petite Planète” de l’Eglise de Jésus, à Sétubal! Ce couvent d’allure sobre à l’extérieur surprend à l’intérieur
    et nous éblouit avec son style Manuélin. Quel génie de réalisation avec les fameuses ”colonnes torsadées” et autres éléments décoratifs… Bravo au génie portugais et celà au 15ième siècle!
    Nous anticipons un futur exemple de ce style manuélin en visionnant plus tard la Tour de BELEM que tu nous promets…

  2. pc tablet says:

    Spot on with this write-up, I absolutely think this website needs much
    more attention. I’ll probably be returning to see more, thanks for the
    info!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *